[Le Fil] Pourquoi certains malades recourent-ils au suicide assisté ?

La question du suicide assisté est un débat de société récurrent. L’enjeu est de permettre à des personnes atteintes de pathologies graves et incurables de décider elles-mêmes de leur propre mort1, et ainsi de s’éviter de terribles souffrances physiques et mentales.

Toutefois, pourquoi les personnes qui font appel au suicide assisté décident-elles de mettre fin à leurs jours ?

Intuitivement, on est tenté de penser que s’éviter des souffrances physiques est la principale raison de la décision du patient. Toutefois, une étude publiée le 24 mai suggère que ce sont plutôt des facteurs psychologiques qui influent la décision.

Au cours d’une enquête réalisée par des psychiatres sur 74 patients ayant décidé de se donner la mort dans un cadre médicalisé au Canada (où c’est légal) entre mars 2016 et mars 2017, il semble plutôt que le motif principal poussant au suicide était la volonté de conserver une forme de contrôle sur son existence, plutôt que laisser la maladie “décider” de tout.

Voici ce qu’en dit Madeline Li, professeur associée à l’Université de Toronto citée par le Washington Post2 :

C’est ce que j’appelle une détresse existentielle. La qualité de vie [des patients] n’est pas celle qu’ils désirent. Ils sont très souvent éduqués et riches – des gens ayant eu l’habitude d’avoir du succès et du contrôle sur leurs vies, et c’est ainsi qu’ils veulent que leur mort soit.

L’article en lien (en anglais) étoffe très largement les circonstances psychologiques et le profil des personnes qui décident de recourir au suicide assisté.

Chacun-e se fera librement son avis sur l’opportunité de légaliser ou non le suicide assisté. Mais quel que soit l’avis que l’on se forge (si tant est que l’on s’en forge un), il me semble toujours fondamental d’avoir toutes les cartes en main avant de se décider. C’est en cela que vulgariser les sciences est une nécessité absolue – qu’il s’agisse de médecine, d’économie de toute autre discipline.

It’s not pain but ‘existential distress’ that leads people to assisted suicide, study suggests

Psychological rather than physical suffering is the main reason people give for seeking to end their lives.

Source : www.washingtonpost.com/news/to-your-health/wp/2017/05/24/its-not-pain-but-existential-distress-that-leads-people-to-assisted-suicide-study-suggests/