[Keynote] Vers une nouvelle révolution scientifique en économie ? Ou quand l’économie se fait rock star [12:32]Temps de lecture ≈ 3 min.

The Signal vous est offert gratuitement par Olivier Simard-Casanova, les donateurs et quelques annonceurs Merci de désactiver votre bloqueur de publicité sur The Signal. Vous pouvez également faire un don


Qu’est-ce donc, la “recherche en économie” ? Une révolution scientifique en économie se prépare-t-elle ? Sur quoi porte ma thèse ? Découvrez mes réponses à ces questions (et à d’autres !) dans cette keynote.

Quand j’écris en titre que “l’économie se fait rock star”, c’est littéralement ! Car cette keynote a été enregistrée sur la scène de L’Autre Canal, l’une des meilleures salles de concert de Nancy. J’ai en effet été invité par le PeeL (Université de Lorraine) à donner une conférence lors de son évènement Cap sur le PeeL. L’expérience fut un pur régal ! Je veux donc avant tout remercier le PeeL et L’Autre Canal pour m’avoir donné l’opportunité de parler d’économie dans ces conditions – car disons-le, un économiste sur une scène musicale, ça n’est pas si courant…

[irp]

Pendant une dizaine de minutes, j’aborde des questions comme la manière dont sont produites les connaissances scientifiques en économie, le sujet sur lequel porte ma thèse (à savoir les discours de motivation), ou encore le développement d’une nouvelle méthodologie théorique basée sur les simulations informatiques : les agent-based models.

Il devient en effet de plus en plus difficile de publier des modèles théoriques dans les revues scientifiques, ce qui laisse à penser que ces derniers n’intéressent plus trop les chercheurs en économie. Il n’est pas impossible que ce désintérêt soit la conséquence d’une crise de l’économie théorique dont je me demande si, dans son état actuel, elle ne s’est pas un peu épuisée.

Les agent-based models pourraient offrir un nouveau souffle au raisonnement théorique en économie. Je pense qu’ils ont (notamment) la capacité de généraliser les résultats obtenus par les modèles théoriques actuels (basés sur des systèmes d’équations)1. Ils ont toutefois encore à faire leurs preuves sur un certain nombre de points, comme leur capacité à être testés empiriquement, à être reproduits ou à mettre de l’ordre dans les données qu’ils produisent (car ils en produisent beaucoup).

[irp]

Bien évidemment, affirmer avec certitude que l’économie théorique est en crise et que les agent-based models s’imposeront serait bien imprudent. Il ne s’agit que d’intuitions, d’hypothèses, dans l’idée d’ouvrir un débat – et de vous faire découvrir ce qu’est l’économie, et ce qu’est le débat scientifique en économique.

Bon visionnage !

Nota : la question posée vers 9min30 est “comment fait-on un business à partir de ces simulations ?”.

Lien direct vers la vidéo

  1. Pour être précis (attention, c’est technique), dans les agent-based models l’existence d’un équilibre stable (ou d’un équilibre dynamique stable) est un cas limite. Outre les phénomènes dans lesquels l’existence d’un équilibre est acquis, ces modèles permettent donc d’étudier dans le même cadre théorique des phénomènes où l’existence d’un “équilibre” est loin d’être claire ou sans réelle pertinence. ↩︎

Cet article d’Économie vous a plu ? Ne manquez pas les prochains grâce à la newsletter

En vous abonnant à la newsletter Économie, vous recevrez un email à chaque fois qu'un nouvel article économique sera publié.

C'est totalement gratuit, et vos informations personnelles (nom, prénom, adresse email) ne seront cédées à personne.

0% de spam. Désabonnez-vous à tout instant. Powered by ConvertKit

Si le formulaire d'abonnement ne fonctionne pas, cliquer ici.

Laisser un commentaire